Conférence sur les spécificités des troubles attentionnels (dyslexie, TDA-H) le vendredi 22 mars

L’APEL Bury-Rosaire vous invite à une conférence animée par Marie-Pierre BIDAL

le vendredi 22 mars à 20h30 salle de grande assemblée

autour des troubles attentionnels liés à la dyslexie ou au TDA/H.

Comment les distinguer pour mieux aider nos enfants dans leur scolarité ?

Marie-Pierre BIDAL est psychologue clinicienne, diplômée de plusieurs universités dans les champs de la psychopathologie clinique, de la psychanalyse, de l’enseignement et de l’ingénierie de formation.

Elle a créé PotentialDys  pour interroger à plusieurs les modalités éducatives, pédagogiques proposées aux enfants en France aujourd’hui. Ce collectif se devait de réunir parents, enseignants, ré-éducateurs, soignants… autour de la question qualitative de l’accompagnement.


La dyslexie fait partie des troubles spécifiques durables de l’acquisition communément appelés « dys » .
La dyslexie est reconnue comme un handicap par l’OMS depuis 1993.
En France, on estime que « les élèves qui présentent des difficultés de lecture et d’orthographe, dues à un trouble de la reconnaissance des mots, appelés dyslexiques et dysorthographiques, sont estimés à environ 5 à 8 % de la population scolarisée. » .

Wikipédia

Le TDAH ou TDA/H désigne l’un des troubles les plus fréquents en psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent. Sa prévalence en population française a récemment été estimée entre 3% et 5% chez l’enfant d’âge scolaire. Il est établi que ce trouble retentit de façon significative sur le fonctionnement scolaire, relationnel et familial de l’enfant. Le TDAH persiste à l’adolescence et à l’âge adulte dans près de 65% des cas. Les études à long terme montrent que par rapport à des groupes contrôles, les sujets TDAH abandonnent davantage l’école, accèdent moins aux études supérieures, perdent plus facilement leur travail, commettent plus d’actes antisociaux et ont un risque plus élevé d’usage de tabac ou d’abus d’alcool. Le défaut de prise en charge adaptée de cette pathologie peut avoir des conséquences sévères sur la vie entière des sujets. Ainsi le TDAH nécessite la mise en place de stratégies relatives au parcours de soin des patients et à la prévention précoce du trouble en population générale.

Site de MP Bidal, PotentialDys (http://www.potentialdys.org/index.php/en/enfants-atypiques/le-tda-h)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.